L’infidélité passée au crible

infideliteL’infidelite dans un couple

L’infidélité fait régulièrement la première page des journaux et magazines féminins. Ferait-elle désormais partie de la vie “normale” d’un couple ? Ce n’est pas encore dit : examinons ensemble les caractéristiques de l’infidélité pour mieux comprendre ce dont on parle…

Qui sont les infidèles ?

Autrefois, les hommes étaient les premiers initiateurs des relations adultères. Cette situation a bien changé, puisque les femmes sont de plus en plus nombreuses à tromper leur copain ou leur mari. Cette évolution est due au fait que l’émancipation des femmes leur a permis de ne plus dépendre de leur compagnon : elles travaillent, gagnent leur vie et peuvent décider du jour au lendemain de mettre un terme à leur couple pour partir avec un autre homme si leur vie sexuelle et romantique n’est plus à la hauteur de leurs attentes. Bien sûr, il est difficile d’obtenir des chiffres exacts sur l’infidélité. Si on estime que la moitié des hommes y aurait cédé contre ⅓ des femmes, le déséquilibre paraît difficile à comprendre… à moins que les femmes infidèles aient plus de partenaires masculins ! Dans tous les cas, qu’est-ce qui pousse autant de personnes à tromper leur partenaire ?

Les raisons de l’adultère chez les hommes et les femmes

Chaque couple a son mode de fonctionnement bien à lui, mais de grandes tendances sont quand même très présentes. Le premier motif de l’infidélité est loin d’être original, puisqu’il s’agit de tomber amoureux ou de désirer une autre personne. Viennent ensuite l’envie de vivre une expérience nouvelle et différente, la volonté de vengeance après avoir été trompé(e), l’envie de pimenter sa vie sexuelle ou de tester de nouveaux fantasmes que notre partenaire nous refuse. Plus graves car plus profondes, les causes liées au couple lui-même poussent de nombreuses personnes dans les bras de leur amant ou maîtresse : ainsi, lorsque la vie de couple devient trop présente ou que l’on perd en amour et en désir pour son conjoint, l’adultère n’est plus très loin… notons tout de même que chez les femmes, l’amour et la vengeance sont les premiers moteurs !

Où commence l’infidélité ?

L’infidélité reste difficile à connaître et quantifier, dans la mesure où tout le monde n’en a pas les mêmes limites ou la même définition. Fantasmer sur quelqu’un d’autre en pleine relation sexuelle, draguer sur Internet ou se laisser séduire au travail, est-ce déjà tromper ? L’infidélité émotionnelle est-elle perçue comme un adultère naissant ? Pour certaines personnes, la masturbation mutuelle ou les pratiques bucco-génitales (fellation, cunnilingus) ne comptent pas comme de la tromperie, dans la mesure où il n’y a pas de pénétration… quelles que soient vos limites, vous n’aurez pas la même vision de l’infidélité que celle de votre partenaire, de vos voisins ou collègues. Au final, des incompréhensions peuvent vite survenir.

Y a-t-il un âge ou un moment particulier pour être infidèle ?

Malgré ce que l’on pourrait croire, l’infidélité n’est pas réservée aux jeunes trentenaires qui fêtent leurs 7 ans de mariage. Tromper son copain peut commencer dès l’adolescence, tandis qu’à l’inverse, des personnes de 50 ou 60 ans craquent tardivement pour une relation adultère qu’ils n’auraient jamais envisagée de leur vie. Bien sûr, l’impact sur le couple est loin d’être le même lorsque l’on est ensemble depuis plusieurs décennies. Tout cela pose la question de l’état de la relation après une infidélité. Faut-il rester ensemble, reconstruire son couple ou au contraire tout arrêter pour recommencer sa vie ?